J'accepte En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs: http://www.cnil.fr/vos-obligations/sites-web-cookies-et-autres-traceurs/que-dit-la-loi/

Theme Settings

Mode Layout
Curent color
Active color
Choose your colors
Curent Color:
Réinitialiser

ARTICLE RECENT

MEILLEURES VENTES

#htmlcaption1 #htmlcaption2 #htmlcaption3
Le Tirage entropique

Le Tirage entropique

Mickaël Rigaud janv. 6, 2018 Uncategories 0 Comments

Pour ce début d'année je vous propose un petit tirage de mon cru. Je l'ai appelé tirage entropique. Voici la définition de ce mot que j'affectionne particulièrement (merci Wikipédia) :
Le terme entropie a été introduit en 1865 par Rudolf Clausius à partir d'un mot grec signifiant "transformation". Il caractérise le degré de désorganisation, ou d'imprédictibilité du contenu en information d'un système.
L'idée de ce tirage réside dans le fait que plus on s'éloigne dans le temps, plus le degré d'incertitude de la prédiction augmente, réduisant sa fiabilité.
Points forts :
  • permet, en fonction du nombre de cartes tirées, de déterminer le degré d'incertitude lié à la question
  • si le nombre de cartes tirées est élevé, on peut considérer que l'horizon est suffisamment dégagé pour se projeter sereinement

Point faible :

  • peut être frustrant pour le consultant si le tirage s'arrête brutalement.
Voici comment procéder :
  • Le consultant pose sa question
  • Celui-ci tire une première carte. C'est le début de la réponse. A ce stade, peu de choses se mettent en place, on est aux balbutiements. 
  • Le consultant tire un seconde carte et la place sous la première. On ne l'interprète pas mais on compare son rang avec celui de la première carte. On distinguera 3 rangs. Les Majeurs, au sommet de la hiérarchie, les cartes de cour (rois, dames, cavaliers, valets) juste en dessous et les mineurs, le 10 étant au dessus du 9, etc... Si celle-ci est de rang supérieur donc, on considère que l'entropie est trop forte et le tirage s'arrête là. Si celle-ci est de rang inférieur on tire une troisième carte que l'on place à côté de la première et que l'on interprète dans la continuité de la première.
  • Le consultant tire une quatrième carte et la place sous la troisième. C'est la carte de l'entropie. Si son rang est supérieur à la précédente le tirage s'arrête, l'entropie est trop forte. Si elle est de rang inférieur on tire une nouvelle carte que l'on place à côté de la troisième carte et qu'on lit dans la continuité de la troisième carte. 
  • On continue ainsi jusqu'à ce que l'entropie prenne le dessus.

description du tirage entropique

Précisions :
  • Si la carte représentant l'entropie est de rang égal à celle du tirage (deux cartes de cour, deux majeurs ou deux mineurs) c'est la valeur numérique qui l'emporte. On considèrera par ailleurs que le roi l'emporte sur la reine qui l'emporte sur le cavalier qui l'emporte sur le valet.
  • Le tirage dure tant que l'entropie ne l'emporte pas mais on peut décider avant d'effectuer le tirage que celui-ci s'arrêtera dès que 5 cartes auront été tirées (ou plus, c'est vous qui décidez).
  • Plus le tirage s'arrête rapidement plus l'incertitude est forte. La notion d'entropie peut être comparée à l'image d'un épais brouillard qui empêcherait de voir au-delà d'un certain point. Il faut en tenir compte dans la lecture.
  • La ligne de l'entropie ne s'interprète pas mais on pourra décider que la carte qui viendra interrompre le tirage sera lue et représentera l'incertitude pesant sur l'ensemble du tirage.
Variantes
  • Vous pouvez commencer à tirer les cartes "entropiques" à partir de la deuxième carte tirée. Au pire vous aurez 3 cartes à lire, les 2 cartes tirées plus la carte "entropique".
  • Vous pouvez si vous le souhaitez n'utiliser que les arcanes majeurs pour effectuer ce tirage.

Voici quelques exemples :

Cas n°1
Eric voudrait savoir si son avenir amoureux pourrait rimer avec Christine.

La première carte semble annoncer des débuts prometteurs. Christine semble ici être représentée par cette reine de coupe. Pour le moment rien de très concret mais le sentiment que notre consultant est sur la bonne voie.

Il tire une seconde carte représentant l'entropie. L'as de Coupe est de rang inférieur, nous poursuivons le tirage.

Il tire une troisième carte qui sera interprétée à la suite de la Reine de Coupe. Le 5 de bâtons jette une première ombre au tirage. Les bâtons évoque l'éloignement mais il est difficile à ce stade d'en savoir plus. 

Eric tire une quatrième carte pour mesurer l'entropie. Reine de Bâtons. Tout s'arrête ici. Cette dernière carte vient confirmer l'ombre jetée par le 5 de bâtons. Il semblerait en fait que Christine ne soit pas exactement comme l'espérait Eric. Très rapidement, semble-t-il, son attitude change et créée de la distance entre elle et Eric. La forte entropie de ce tirage laisse entendre que le futur de ce couple est entourée d'une forte incertitude. Rien n'indique que les choses ne s'arrangeront pas avec le temps mais il semble, pour le moment, difficile de se projeter très loin dans le futur.

A ce stade nous pouvons proposer à Eric un tirage à trois cartes qui permettra de déterminer les causes de cette entropie.

tirage entropique 1

Cas n°2

Même question, mêmes protagonistes.

Nous retrouvons Eric après le 5 de bâtons. La carte de l'entropie, l'as de deniers, ne stoppe pas le tirage.
Eric tire donc une cinquième carte, le 8 de coupes. La carte fait écho à la Reine de coupes. Après les 5 bâtons nous retrouvons une atmosphère plus saine. Les blocages semblent avoir disparu. Avec le deux coupes centrales entourées de part et d'autre de 3 coupes on pourrait presque voir deux groupes se réunissant autour du couples. Amis, parents ? Tout semble aller dans le sens d'une union durable.

Eric tire la carte de l'entropie. 2 de bâtons. La voie est libre

La carte suivante est l'arcane sans nom. Des têtes tombent, on retrouve sous la forme d'une faux l'épée que tient la reine. Les coupes sont balayées. On fait table rase de ce qui précède. Le temps semble changer radicalement. Le fait que cette carte apparaisse en quatrième position indique que les transformations à venir sont à envisager sur du moyen terme. Les symptômes, probablement déjà présents avec le 5 de bâtons apparaissent après une période de rapprochement. Y-a-t-il des problèmes familiaux ? Les amis respectifs sont ils impliqués dans cet éloignement ?

Eric tire une huitième carte pour mesurer l'entropie. 5 de coupes. Poursuivons.

La carte suivante, le 5 d'épées, arrive après l'arcane sans nom. Les choses se gâtent sérieusement. Les bâtons se sont transformés en épées. Il devient difficile, dans ce contexte d'envisager quoi que ce soit de positif. L'opposition est féroce, on se déchire. Pas de fin heureuse pour notre couple. Tout semble se dérouler de manière très prévisible. Le pivot semble se situer au niveau du 8 de coupes. 

Eric tire une dixième carte. Reine d'épées. L'entropie est désormais trop forte. Le tirage s'arrête. La Reine d'épées sort du bois. C'est elle qui constitue l'incertitude planant sur le couple. C'est elle qui manie les épées et créée la distance. Reste désormais à déterminer son identité. S'agit-il de Christine ? D'une ex d'Eric réapparaissant dans sa vie ? D'une belle-mère arrogante ou d'une sœur jalouse ? Tout l'enjeu réside dans la reconnaissance de cet élément perturbateur qui permettra peut-être de désamorcer les difficultés à venir.


L'intérêt de ce tirage est d'identifier les zones de flou entourant la question posée et de voir jusqu'à quelle point il est possible de se projeter avant que l'entropie ne soit trop forte pour garantir la fiabilité de la lecture.

A vous de jouer :)

Leave your reply

*
**Not Published
*Site url with http://
*